Le padel est-il l’avenir du tennis ?

Au fil de nos déplacements dans les différents clubs de France, nous constatons qu’un sujet revient inlassablement sur le devant de la scène : le phénomène padel. Les avis varient énormément en fonction de la région et du club. « Le padel est dix fois plus accessible que le tennis ». « Le padel, en Espagne, c’est la 2e fédération du pays ! ». « Les courts de padel ? Ça pousse comme des champignons ». De toutes ces phrases entendues dans ces clubs, il semble se dégager une tendance, une sorte de croyance collective : le padel est l’avenir du tennis !

Toutes ces conversations nous ont poussé à comprendre ce qu’il y avait derrière le développement de la pratique du padel et à nous interroger sur la pertinence d’un service comme lesdechaines.fr dans son accompagnement.

Le padel est un sport né au Mexique en 1969 et est surtout populaire dans les pays hispanophones (Espagne, Argentine…). Les règles du Padel sont très similaires à celle du tennis. En France, son apparition est récente et il est rattaché à la Fédération Française de Tennis depuis 2014.

Depuis le rattachement à la FFT et spécialement ces trois dernières années, le développement du padel se fait de plus en plus visible.

Tout d’abord, le nombre de terrains ne cesse d’augmenter. Il y a aujourd’hui environ 500 terrains et l’objectif de la fédération est d’en construire 500 de plus d’ici 2020. La FFT subventionne et accompagne les clubs de tennis français dans la construction de cette offre et donc de ces terrains.

En parallèle de cette offre fédérale, se construisent des initiatives privées. On peut citer par exemple Casa Padel en Ile de France. Les atouts des uns et des autres sont différents mais la tendance est la suivante : aujourd’hui les clubs de tennis représentent 60% des nouveaux projets de construction de padel. Ce chiffre a été multiplié par 3 en 3 ans.

On constate donc la volonté de la fédération de garder le contrôle sur la pratique du padel en France (et de ne pas vivre le même précédent que la FFF et le Five). Ce jeu d’influence pour proposer une offre pertinente dans le padel ne se fait pas sans heurt et de nombreuses initiatives privés dénoncent une concurrence déloyale du fait des subventions proposées aux clubs de tennis.

Ajoutons qu’aujourd’hui l’essentiel de l’offre Indoor est proposé par le secteur privé et l’essentiel de l’offre outdoor est proposé par les clubs de tennis.

Il y a donc bien une bataille qui se joue pour construire l’offre Padel. La question qui vient alors est de savoir si la construction de cette offre répond à un besoin et laisse entrevoir de belles perspectives.

Il y a aujourd’hui dans le monde 8 millions de pratiquants. En France, cela représente 50 000 personnes. La dynamique est croissante voire exponentielle mais reste loin du secteur du tennis (4 millions de pratiquants de tennis) ou du secteur du padel en Espagne (2,3 millions de pratiquants dont 900 000 occasionnels). Pourtant, les différents acteurs du marché ont beaucoup d’espoir : le padel est un sport mixte, ludique et accessible. Pas besoin de 30 heures de leçons avant de pouvoir maîtriser le padel et se faire plaisir. Chez Les Déchaînés, nous constatons jour après jour l’engouement autour du padel à la fois côté club et côté utilisateur. Nous recevons de nombreux messages pour savoir si une offre existe sur notre site et s’il est possible de réserver un créneau de padel. Alors le padel est-il l’avenir du tennis ?

Pour être tout à fait honnête, nous sommes plutôt prudents : oui le padel est plus ludique, oui il est plus accessible, et c’est vrai que la demande augmente mais elle reste encore très faible par rapport au pouvoir d’attraction du tennis. 50 000 vs 4 millions de pratiquants. Même si les projections sont atteintes (à savoir plus d’un million de pratiquants padel dans les années à venir), ce sport va mettre du temps à s’imposer et selon nous, ne remplacera jamais le tennis. Attention donc avant de détruire un terrain de tennis pour construire un terrain de padel : à quel point les terrains de tennis sont occupés ? Quelle est la dynamique des licenciés tennis depuis 5 ans ? A qui pourrais-je proposer le padel autour de mon club ? Car le sujet est bien le suivant : aujourd’hui le padel reste confidentiel et intéresse surtout la communauté de joueurs de tennis.

Pour nous, le padel peut et doit devenir un levier complémentaire à la pratique du tennis : faire venir un public nouveau, répondre à un besoin de plus en plus croissant de faire du multisport, toucher des publics plus occasionnels etc. Le padel peut permettre aux clubs de tennis de se diversifier et c’est pour cela que nous souhaitons les accompagner. C’est pour cette raison que nous continuons à suivre ce phénomène de près.

Nous avons même choisi d’accompagner notre premier club dans la valorisation de ses terrains de padel puisque vous pouvez désormais réserver un terrain de padel dans le Grand Lyon sur la fiche de notre club partenaire de Saint Priest.

 

Affaire à suivre et rendez-vous dans quelques mois pour faire le point sur l’évolution de cette nouvelle pratique…

————

Les Déchaînés, c’est un site internet qui permet de réserver un terrain de tennis en 30 secondes et sans engagement. Nous accompagnons les clubs dans leur ouverture et leur modernisation pour leur permettre de proposer une offre adaptée aux pratiquants de tennis. Découvrez notre aventure sur www.lesdechaines.fr