Comprendre la Coupe Davis new look

En cette fin d’année, la Coupe Davis nouvelle version se dispute pour la première fois. Mais qu’est-ce qui différencie la nouvelle de l’ancienne version de la Coupe Davis ? Les Déchaînés, la plateforme qui permet de réserver un terrain de tennis en 30 secondes et sans engagement, vous expliquent la façon dont la Coupe Davis a évolué.

La Coupe Davis a été créée en 1900 et a subi de nombreuses modifications au fil du temps. Les nations concernées, le format, l’organisation… tous les paramètres de la plus grande compétition de tennis par équipes ont été mis à jour depuis plus d’un siècle. Mais c’est cette année que la Coupe Davis va connaître un tournant majeur.

Jusqu’ici, la compétition avait plus ou moins réussi à maintenir un format classique :

– Le tournoi avait lieu sur plusieurs mois et 4 tours (le tournoi commence en 8ème de finale pour les équipes du tableau final).

– Les pays étaient divisés en 3 groupes : Europe-Afrique, Amérique et Asie-Océanie. Parmi ces groupes, les meilleures équipes avaient l’opportunité de participer au tableau final, qui réunissait les 16 meilleures nations.

– Les équipes s’affrontaient sur trois jours à chaque tour.

– Les équipes qui recevaient étaient celles qui s’étaient déplacées lors de leur précédente confrontation.

– Cinq matchs étaient joués : quatre simples et un double, tous en trois sets gagnants.

– Des équipes de cinq joueurs. Tous les joueurs sont susceptibles de jouer, mais aucun joueur ne peut jouer deux fois le même adversaire en simple.

Les origines du changement

La majorité des plus grands joueurs de l’histoire a remporté le Saladier d’Argent. En dehors de Nadal, bon nombre de ces joueurs l’ont délaissée après l’avoir gagnée et ont amené les organismes en charge à se poser des questions sur la pérennité d’une telle compétition.

Résultat de recherche d'images pour "Davis Cup trophy"

Depuis le début des années 2000, un débat avait été lancé sur le réel intérêt de la Coupe Davis et sur la motivation des joueurs à l’idée d’y participer :

– La compétition ne rapportait aucun point ATP aux joueurs, même pour les gagnants de la compétition. Les points ATP étant l’un des critères régissant les calendriers et la motivation des joueurs, la Coupe Davis n’attirait plus beaucoup d’entre eux. C’est pourquoi, il a été décidé à la fin des années 2010 d’octroyer des points ATP aux joueurs participant à la compétition, dans le but d’inciter les plus grands joueurs à revenir vers cette compétition délaissée.

– Cette réforme a créé un nouveau débat, et à raison : les plus grandes nations, et donc les plus grands joueurs, étaient largement favorisées. En effet, les joueurs de nations de seconde zone, et qui ne parvenaient pas à qualifier leur équipe pour la phase finale, étaient à l’inverse défavorisés dans la course aux points ATP. C’est pourquoi l’ITF (la Fédération Internationale de Tennis, l’organisme en charge de cette compétition) a donc décidé d’annuler cette réforme en 2015 et de revenir au format initial.

L’absence d’intérêt réel pour une majorité des meilleurs joueurs a donc conforté les détracteurs de la Coupe Davis dans leur idée qu’il s’agissait d’une compétition de deuxième plan. Cette impression s’est traduite par l’absence régulière de Federer, Djokovic et autres top ten.

Délaissée par les joueurs, manquant d’intérêt pour les spectateurs, les sponsors se mirent eux-aussi à négliger cette compétition. Fatalement, ce manque d’emballement pour la Coupe Davis eut une autre conséquence : celle de diminuer les prize money reversés aux joueurs.

Le manque d’intérêt à la fois sportif et financier créé par la Coupe Davis a amené les détracteurs de cette compétition à réfléchir à la façon dont celle-ci pourrait être refaçonnée afin de lui rendre son lustre d’antan.

Piqué, le facteur X

Gérard Piqué est un joueur majeur du FC Barcelone et de la sélection espagnole. Il est connu et reconnu pour sa longévité et la stabilité de ses performances depuis plus de dix ans en club et avec l’Espagne, avant qu’il ne prenne sa retraite internationale l’été dernier. Ce que l’on connaît moins de lui, c’est son côté businessman et entrepreneur. En effet, depuis qu’il a commencé sa carrière, Piqué s’est toujours impliqué dans des associations, organismes ou autres entreprises. Il a également créé une société nommée Kosmos, un fonds d’investissement, et travaille en étroite collaboration avec Rakuten, sponsor du Barca, et dont le président est proche de Piqué. Rakuten, directement lié à Nike (un autre sponsor du FC Barcelone), a promis d’investir près de trois milliards de dollars dans le nouveau format de la Coupe Davis. Lionel Messin coéquipier et ami de Piqué au Barca, a lui aussi investi beaucoup d’argent dans son fonds d’investissement.

Résultat de recherche d'images pour "gerard piqué"

Comprenant les problématiques auxquelles se confrontaient les organisateurs, et notamment l’ITF, Piqué a donc proposé une Coupe Davis avec une nouvelle formule, qui permettrait de faire revenir les meilleurs joueurs et de rendre l’événement plus intéressant sportivement et financièrement.

Son but était à l’origine de réussir à faire de la Coupe Davis l’équivalent de la coupe du monde de football, mais dans le tennis. Initialement étalée sur l’année, l’idée était de la transformer et d’en faire une compétition sur une seule et unique semaine. Son projet a rapidement séduit la plupart des acteurs du tennis, voyant une opportunité de faire la Coupe Davis un tournoi au format plus classique. En faisant de la Coupe Davis une compétition sur une seule semaine, les organisateurs ont réussi à résoudre l’un des problèmes majeurs de la plupart des joueurs : la possibilité de s’aligner sur tous les tournois majeurs, et notamment les Masters 1000.

Conscient du frein que représentait l’organisation de la Coupe Davis pour les joueurs, le joueur du Barca a décidé de répondre en leur offrant la possibilité de ne pas avoir à choisir entre les compétitions.

Certains joueurs contre ce nouveau format

En organisant la nouvelle Coupe Davis la dernière semaine de Novembre, Piqué s’est confronté à un autre problème : le calendrier des joueurs présents au Masters. Si certains joueurs du Top 8 vont être présents, Federer ne s’alignera pas avec la Suisse cette année en Coupe Davis, se plaignant du moment choisi. En effet, l’accumulation des matchs au fil de la saison, et le rythme imposé par leur calendrier de fin d’année (US Open, Shanghaï, Paris et le Masters, pour ne citer que les plus gros évènements), ne permettent pas aux meilleurs de pouvoir s’aligner sur un tournoi supplémentaire. Federer, à désormais 38 ans, fait déjà l’impasse sur un certain nombre de tournois dans l’année, et en ajouter un autre, dont le format pourrait être lourd pour les équipes allant au bout, n’est plus d’actualité.

Résultat de recherche d'images pour "alexander zverev"

Zverev, lui aussi, a annoncé qu’il ne participerait pas à la Coupe Davis cette année, mais pour d’autres raisons : « Je ne pense pas que ce soit le format approprié pour cette compétition. C’est un événement historique et centenaire, je ne peux pas concevoir la Coupe Davis sans des rencontres traditionnelles. J’espère que les gens se rendent compte que la Coupe Davis est bien plus que l’argent qu’ils nous offrent maintenant. C’est l’histoire du sport».

Les spécificités de la nouvelle Coupe Davis

Concernant la nouvelle formule, elle se traduit de la façon suivante :

  • Des tours de qualifications qui permettent à douze équipes de se qualifier pour le tableau final : Europe et Afrique ont 6 places, l’Amérique 3 places et la zone Asie-Océanie a 3 places. Les confrontations se déroulent en 5 matchs, mais au meilleur des 3 manches et sur 2 jours.
  • Aux douze équipes qualifiées en ayant joué le tour préliminaire, s’ajoutent les 4 demi-finalistes de la précédente édition. Deux wild-cards sont également distribuées par l’ITF.
  • La compétition se joue sur une semaine, la dernière semaine du mois de novembre, une fois la saison terminée et sur terrain neutre.
  • 6 poules de 3 nations. Les 6 premiers de groupe ainsi que les deux meilleurs deuxièmes seront qualifiés pour les ¼ de finale.
  • Des confrontations en 3 matchs, deux simples et un double, en deux sets gagnants (format identique pour les confrontations en poules et confrontations à élimination directe).

Les qualifiés pour la Coupe Davis 2019 :

  • Groupe 1 : France / Serbie /Japon ;
  • Groupe 2 : Croatie / Espagne / Russie ;
  • Groupe 3 : Argentine / Allemagne / Chili ;
  • Groupe 4 : Belgique / Australie / Colombie ;
  • Groupe 5 : Grande-Bretagne / Kazakhstan / Pays-Bas
  • Groupe 6 : Etats-Unis / Italie / Canada

Résultat de recherche d'images pour "Davis Cup"

La compétition a commencé hier et les premiers résultats sont tombés. La Croatie, tenante du titre, vient d’essuyer son premier revers contre la Russie, avec deux défaites en simple face aux jeunes Rublev et Khachanov. L’Italie, une des nations favorites de ce tournoi, à elle aussi enregistré sa première défaite face au Canada de Denis Shapovalov et d’Auger-Aliassime. La Belgique, quant à elle, a disposé assez logiquement de la Colombie grâce à David Goffin et à son vétéran Steve Darcis.

De son côté, la France essaiera de remporter son 11ème Saladier d’Argent et de passer devant le Royaume-Uni, nation avec laquelle elle co-détient la 3ème place du plus grand nombre de titres en Coupe Davis, derrière l’Australie (28 titres) et les USA (32 titres).

Nous espérons que vous avez désormais toutes les cartes en main pour suivre la Coupe Davis sans vous y perdre. Profitez bien du spectacle, soutenez les Bleus malgré votre scepticisme et à bientôt sur un des terrains des Déchaînés.


Les Déchaînés libèrent le tennis en ville et propose de réserver un terrain près de chez vous en 30 secondes et sans être membre de club. 100 000 créneaux sont proposés chaque mois, vous avez l’embarras du choix !