Le Tennis pour les nuls – Épisode 2

Suite au premier épisode dans lequel nous nous étions penchés sur les origines du tennis, nous vous proposons dans le second de découvrir la façon dont fonctionne le circuit.

Pour beaucoup de gens, le tennis se résume à suivre les quatre Grand Chelems, les quelques tournois en France, et notamment le Rolex Paris Masters, et les JO tous les quatre ans. Cependant, les calendriers des circuits ATP et WTA sont en réalité très denses et des tournois sont joués presque chaque semaine pendant 11 mois (de janvier à fin novembre).

Les Déchaînés, la plateforme qui permet de réserver un terrain de tennis en 30 secondes et sans engagement, vous proposent donc une petite loupe sur les différents acteurs, classements, et tournois qui régissent le planète tennis, et notamment sur le dernier de l’année : l’ATP/WTA Finals.

  • Les infos à savoir sur le circuit professionnel :

atp challenger tour net black white preview

Les organismes majeurs : ATP (Association de Tennis Professionnel), WTA (Association des joueuses de tennis professionnelles) et ITF (Fédération Internationale de Tennis).

– Classement ATP/WTA : qui comptabilise les résultats sur les 12 derniers mois.

– Classement Race : qui comptabilise les points depuis le 1er janvier.

– Les catégories de tournois messieurs (nombre de points délivrés pour le vainqueur) : Grand Chelem (2000), le Masters ou ATP Finals (1500 maximum, nous y reviendrons), les Master 1000 (1000), les Jeux Olympiques (tous les 4 ans ; 1000 points), ATP 500, ATP 250, Challenger (de 80 à 125) et Future (de 18 à 35).

– Les catégories de tournois dames : Grand Chelem (2000), WTA Finals (1500 maximum), WTA Premier Events, dont Premier Mandatory (1000), Premier 5 (900) et Premier (470), Tournois WTA International (150 à 470), ITF (10 à 150).

Les Grands Chelems sont au nombre de quatre et sont communs aux femmes et aux hommes :
– L’Open d’Australie (à Melbourne), qui se joue sur dur, en janvier ;
– Roland Garros (à Paris), sur terre battue, en mai/juin ;
– Wimbledon (à Londres), sur gazon, en juin/juillet ;
– L’US Open (à New York), sur dur, en septembre.

Concernant les Masters 1000, ils sont au nombre de neuf (cités chronologiquement) : Indian Wells (USA), Miami (USA), Monte-Carlo (Monaco), Madrid (Espagne), Rome (Italie), Toronto (Canada), Cincinnati (USA), Shanghai (Chine) et Paris-Bercy (France).

Les WTA Premiers Mandatory (PM) et Premier 5 (P5) sont également au nombre de neuf : Indian Wells (PM, USA), Miami (PM, USA), Madrid (PM, Espagne), Pékin (PM, Chine), Dubaï (années impaires ; EAU) ou Doha (P5 ; Qatar), Rome (P5, Italie), Canada (P5) à Montréal (années paires) ou Toronto et Wuhan (P5 ; Chine).

  • Présentation des ATP/WTA Finals :

Pour préparer au mieux le dernier tournoi ATP majeur en simple de l’année, nous vous proposons de revenir sur les singularités du tournoi des Maîtres.

File:2014-11-12 2014 ATP World Tour Finals show court during Marin Cilic vs Thomas Berdych match 3 by Michael Frey.jpg

Tout d’abord, il est unique, car il n’est joué que par les 8 meilleur(e)s joueurs/joueuses du monde. Il a par ailleurs un format spécifique :

– Deux poules sont tirées au sort, dans lesquelles les 1er et 2ème mondiaux, ainsi que les 3ème et 4ème ne peuvent se retrouver.

– Une fois les matchs de groupe joués, le 1er de la première poule affronte le 2ème de la seconde poule, et le 2ème de la première poule affronte le 1er de la seconde poule.

Dans le meilleur des cas, le ou la joueur/joueuse qui sort vainqueur du tournoi, s’il ou elle a remporté tous ses matchs de poule (125 points par match de groupe gagné), empoche 1500 points.

Cette année, les groupes des ATP Finals ont été tirés de la façon suivante :

– Groupe Bjorn Borg : Djokovic (2ème), Federer (3ème), Thiem (5ème) et Berretini (8ème).

– Groupe André Agassi : Nadal (1er), Medvedev (4ème), Tsitsipas (6ème) et Zverev (7ème).

Les remplaçants : Bautista-Agut (9ème), Monfils (10ème). Il est intéressant de savoir que les joueurs les mieux classés (après les 8 meilleurs) ne sont pas obligés de se mettre à la disposition du tournoi. En 2008, Radek Stepanek, alors 27ème  mondial pour faire face au forfait d’Andy Roddick, et devint alors joueur le plus mal classé de l’histoire du Masters.

Résultat de recherche d'images pour "stepanek"

Alexander Zverer tentera de défendre son titre obtenu l’année dernière, tandis que Djokovic essaiera d’égaler Federer et de devenir co-détenteur du plus grand nombre de titres glanés au Masters (cinq pour le serbe contre six pour le suisse).

Au sujet des WTA Finals, ils ont été joués la semaine dernière :

– Groupe Rouge : Barty (1ère), Osaka (3ème), Kvitova (6ème) et Bencic (7ème).

– Groupe Violet : Pliskova (2ème), Andreescu (4ème), Halep (5ème) et Svitolina (8ème).

Les remplaçantes : Bertens (9ème), Kenin (10ème).

C’est Ashleigh Barty qui a remporté les WTA Finals, après avoir évincé Pliskova en trois sets en demi-finale, puis en disposant de Svitolina en deux sets (qui avait bénéficié de l’abandon de Bencic en demi-finale).

File:Sydney International Tennis WTA Premier (33040166678).jpg

À noter un micro-événement durant ces WTA Finals : quatre abandons ont été comptabilisés, dont trois en poule. Les organisateurs ont donc dû compenser l’abandon d’Osaka par la venue de Kiki Bertens, qui a elle-même abandonné lors du dernier match de poule. De son côté, Andreescu a été remplacée par l’américaine Kenin avant que Bencic n’abandonne elle-aussi, en demi-finale.

J’espère que maintenant, vous êtes fin-prêts à vous la raconter devant vos copains/copines, vos amis ou vos parents.

Bon spectacle, profitez des ATP Finals qui débutent ce dimanche, et à bientôt sur l’un des courts des clubs partenaires des Déchaînés !