Comment le tennis est-il né ?

Chez Les Déchaînés, on adore discuter avec nos utilisateurs. Cela nous permet d’améliorer notre offre de réservation de terrain de tennis mais aussi de répondre à leurs questions. Parmi les différentes questions posées, il y en a une qui revient souvent : comment le tennis est-il né ? Voici quelques éléments de réponse dans ce nouvel article !

Si la plupart des sports modernes sont d’origine anglaise, le tennis fait figure d’exception dans le paysage sportif. Comme tous les sports de raquette, on peut dater les premières origines du tennis de l’époque médiévale. C’est en France que va naître le jeu de paume, qui sera l’inspiration principale du tennis moderne. Il est aujourd’hui encore possible de visiter la première salle de jeu de paume à Paris.

Un sport à l’origine noble

Si aujourd’hui le tennis est le premier sport individuel français, cela n’a pas toujours été le cas. Descendant direct du jeu de paume, le tennis a une histoire chargée de signification. 

Que ce soient les raquettes, la balle ou encore les surfaces, de nombreux changements ont accompagné l’évolution du tennis. De son origine sociale jusqu’à sa démocratisation, cet article détaille quelques aspects de cette transformation (presque) réussie.

On soupçonne le tennis d’être le « football » médiéval. À cette époque il n’est pas question de clubs, de licence ou même de fédération. Le jeu de paume est réservé au clergé et se joue dans des monastères ! La jeunesse noble, envoyée dans ces monastères pour une éducation « pure », y découvre cet ancêtre du tennis, avant de l’emporter jusque dans ses châteaux où seront construits des terrains dédiés.

Jusque-là, ce jeu est réservé à la noblesse. Et même si le roi Louis X meurt d’épuisement après une longue partie de jeu de paume, il reste considéré comme un passe-temps royal durant les beaux jours. Le jeu de paume est donc encore un loisir et ne peut être considéré comme un sport à part entière. Les terrains vont même trouver d’autres utilisations (ils vont notamment accueillir des pièces de théâtre).

Dans ses prémices, le tennis se joue donc sans raquette et parfois avec un filet aussi haut qu’au volley. Dès le 12ème siècle, le jeu de paume est très apprécié en France et notamment en Picardie. Rapidement, ce jeu va se répandre dans le reste de la France et même en Europe. En voyageant, de nombreuses variantes vont voir le jour.

Les colonisateurs européens vont emporter plusieurs sports dont le tennis dans leurs valises, pour exporter mondialement ce jeu.

Il faudra attendre le 16ème siècle pour que le jeu de paume apparaisse de nouveau et soit « restauré » par la bourgeoisie. C’est à cette époque que les raquettes font leur apparition pour éviter les blessures causées par la balle. Le jeu de paume sera ensuite démocratisé par les entrepreneurs et les universités.

La naissance du tennis moderne

Le 19ème siècle marque la naissance du tennis comme sport moderne.

Le Lawn tennis (qui sera raccourci plus tard par tennis) est inventé par le Major Walter Clopton Wingfield et ses amis, en Angleterre aux alentours de 1860. On retiendra seulement le nom de l’officier Wingfield car il commercialisa ce sport en vendant une petite mallette qui contenait balles, raquettes et filet. Quelques années plus tard, le premier club de lawn tennis est créé. Les premières compétitions apparaissent encore quelques temps après et permettront au tennis d’être régi par un ensemble de règles immuables afin d’unifier toutes les variantes. L’ATP mettra en place un premier classement en 1973.

La France voit son premier club de tennis être créé en 1878 à Dinard, en Bretagne. Comme pour la plupart des sports à cette époque, la pratique professionnelle est interdite. Seuls les aristocrates peuvent y jouer. 

Le tennis va petit à petit se démocratiser et devenir un loisir de plus en plus pratiqué. Ainsi de nombreux acteurs du tourisme (hôtels et ressorts) vont construire des terrains de tennis, notamment pour accueillir les touristes britanniques. Peu à peu, le tennis se développe. C’est alors que les premières compétitions apparaissent. En 1968 l’ère Open commence, avec ses 4 grands chelems : Wimbledon, Roland Garros, US Open et l’Open d’Australie.

Aujourd’hui 4 millions de français jouent au tennis dont 1 million affilié à la Fédération Française de Tennis. Ce chiffre est en baisse (pour plus d’informations, n’hésitez pas à relire notre article sur le sujet). Plus d’un siècle après la création du Lawn Tennis, le tennis s’essouffle et nous tentons par tous les moyens de lui redonner son dynamisme sans entraver sans démocratisation !

 


Les Déchaînés libèrent le tennis en ville et propose de réserver un terrain près de chez vous en 30 secondes et sans être membre de club. 30 000 créneaux sont proposés chaque mois, vous avez l’embarras du choix !